3-O, CSMM

Le mercredi 25 janvier 2012.
Par : Pierre Lachance

La prochaine arrivée en masse des tableaux numériques nécessite une réflexion sur les formations, l’accompagnement, le support des enseignants. Voici quelques éléments que nous jugeons importants.

Ordre du jour

  1. Bonjour
  2. Buts de la rencontre
  3. Avant le tableau numérique
    1. Travail [1]
    2. Lieux
    3. Moments
    4. Outils
    5. Intentions pédagogiques
  4. Le tableau numérique, c’est quoi ?
  5. TablO-BurO-CervO, trois lieux où exécuter un travail.
  6. 3-O et objets numériques en MST
  7. Former, oui mais sur quoi ? Comment ?
  8. La place du RÉCIT MST dans tout ça ?

Traces

Voici quelques éléments importants pour l’équipe de CP :

  • Que le TNI ne soit pas utilisé seulement pour projeter les corrigés des exercices ;
  • Ne pas faire pareil avec le TNI qu’avec le tableau vert ;
  • L’élève doit manipuler lui également (pas juste en lien avec le numérique) ;
  • Avoir un heureux mélange entre magistral, explicite et élève actif ;
  • Utiliser le bon outil pour la bonne tâche, TIC ou non ;
  • TNI est un ajout au coffre d’outils de l’enseignant, on doit lui faire découvrir ses avantages et inconvénients ;
  • Cet ajout d’outils doit être simple et efficace, éviter les lourdeurs (théoriques) ;
  • La démarche avec le TNI doit être cohérente avec celle déjà en place dans les formations/accompagnements de la CS ;
  • Le TNI (et TIC) ne doivent pas être une finalité, mais bien un moyen d’atteindre ses buts pédagogiques.

Suggestions retenues

  • Pour débuter avec les enseignants, on doit les informer sur ce qu’est le TNI, ce que ça peut faire, comment... afin de lui donner le goût d’en avoir un dans sa classe ;
  • Le tébéiciel n’a pas à être abordé au début de l’appropriation par les enseignants, on peut leur faire utiliser les logiciels qu’ils maitrisent (Didapages, navigateur Web, Scratch, Power Point, etc) ;
  • Varier les séquences pédagogiques (pas juste au tableau, mais sur le bureau également) ;
  • Varier les processus cognitifs de la part de l’élève (pas seulement appliquer, mais aussi analyser, évaluer et créer - ce qui rend l’élève plus actif ?) ;
  • Importance de la planification afin de réussir à varier ses activités [2] ;
  • Taxonomie de Bloom pour varier les processus et mettre l’élève en action (processus cognitifs plus complexe que application).

[1Travail selon Antidote : « Activité productrice ou créatrice nécessaire à l’accomplissement d’une tâche ; ensemble des activités que l’on exerce en vue d’en arriver à un résultat. »

[2Ce tableau peut aider à expliciter les activités.

imprimeVersion imprimable qrcode

info portfolio

Formation des enseignants