Démarrer en robotique, quelques conseils


La robotique pédagogique est de plus en plus populaire dans le milieu de l'éducation. Plusieurs enseignants ont réalisés des projets avec leurs élèves avec cette technologie. Mais une question demeure pour les enseignants qui ne savent pas trop par où commencer pour s'approprier la robotique et l'intégrer dans sa classe. Le présent texte a donc pour buts:



Robotique pédagogique, c'est quoi?


Les élèves construisent leur robot avec des pièces Lego (briques, moteurs, capteurs, roues, engrenages, poulies...) qu'ils assemblent selon un plan ou selon leur créativité. Ce robot sera contrôlé à l'aide d'une brique RCX que l'on programme à l'aide d'un logiciel graphique. Plusieurs niveaux de complexités sont disponibles dans le logiciel, on peut donc réaliser des programmes de base et des programmes avancés.

La technologie Robolab de Lego semble être la plus utilisée par les écoles. Avec ce matériel on peut s'approprier graduellement la robotique car on peut suivre un plan fourni dans le kit pour par la suite se laisser aller à de la créativité. Il est même possible de n'utiliser que la brique RCX (le cerveau du robot) et des connecteurs pour construire avec du matériel recyclé (carton, bois, plastique...) nos robots.

Les aspects de la robotique sont:


Liens avec le programme de formation


La robotique est un «thème» ouvert, c'est-à-dire que le contenu pouvant être travaillé est très large. Voici des pistes:

Mathématique


Science et Technologie




Quelques apprentissages réalisés

Voici un exemple de réseau de concepts conçu afin de faire ressortir les apprentissages réalisées lors d'une situation d'apprentissage de robotique.

Des idées de défis


Les défis sont le coeur de la robotique pédagogique. Grâce aux défis, l'enseignant cible les compétences et les savoirs que les élèves auront à développer/construire afin de réaliser la tâche. Voici quelques défis.

Prenons une surface de jeu comme celle-ci:
aire handout

Le défi étant que le robot-bolide touche aux plus de cibles possibles. Voici des concepts qui peuvent être travaillés avec ce défi:

Réalisations d'élèves


Afin de garder des traces de ce que les élèves/enseignants font en robotique, il est intéressant de filmer des défis, d'enregistrer des entrevues audio des participants, de prendre des photos des robots, etc. Voici donc quelques traces:

Et l'intégration dans tout cela???

En bout de ligne, lorsqu'on y pense, qu'est-ce que les élèves apprennent en faisant de la robotique? Au delà de l'amusement, ont-ils réalisés des apprentissages?

Décantons!


Il est évident que si l'on ne prend pas le temps de planifier l'activité, si l'on n'a pas d'intention pédagogique, il se peut que les élèves se soient amusés et qu'ils aient perdu leur temps!

Préalablement, avant d'ouvrir le kit de robotique en classe, il faut planifier notre Domaine général de formation et l'intention éducative que l'on souhaite aborder! Pourquoi? Tout simplement pour donner du sens aux apprentissages, pour amener les élèves à faire des liens entre ce qu'ils apprennent et comment utiliser ce qu'ils apprennent dans la vie de tous les jours. Et surtout, pour éviter les sempiternelles questions: À quoi ça va me servir? Ce n'est pas nous comme enseignant qui devons le faire, CE SONT LES ÉLÈVES QUI DOIVENT RÉPONDRE EN CLASSE À CES QUESTIONS! Notre rôle, c'est de les guider dans leurs réflexions.

Comment passer de la théorie à la pratique!


Ce qui est proposé n'est pas nécessairement exhaustif. Il ne s'agit que de pistes de réflexions...

Par exemple, si l'on veut travailler autour du domaine "Orientation et entrepreneuriat" et que l'on a comme intention d'amener l'élève à entreprendre et à mener à terme des projets orientés vers la réalisation de soi et l'insertion dans la société adulte, il faudra dans le cadre de la phase de réalisation et la phase d'intégration, poser des questions du genre:

Les compétences transversales!


Nous avons observé que bien souvent l'on tente à développer la compétence transversale "Coopérer" ( ce qui n'est pas mauvais en soi, bien qu'il y a d'autres compétences transversales qui peuvent être développées lorsque l'on fait de la robotique). Mais, a-t-on véritablement créé des situations dans laquelle l'on a enseigné «SYSTÉMATIQUEMENT» la compétence?


Avez-vous pris le temps d'apprécier le développement de la compétence transversale à coopérer?


C'est dans la phase d'intégration qu'il faut poser ces questions?

Les compétences disciplinaires


En principe, pour savoir si les élèves ont développé des compétences disciplinaires, il faut aussi leur poser des questions du genre:


Et plus spécifiquement:

C'est alors que vous obtiendrez de la rétroaction avec la ou les compétences que vous vouliez développer. Vous pouvez aussi le faire lors de la phase de réalisation afin de réguler les apprentissages et vous assurer qu'ils font bien ce que vous attendez d'eux; sinon, il sera temps de corriger le tir!

Ainsi, vous saurez s'ils ont développé, ou sont en voie de développer la compétence à:

C'est de cette façon, et uniquement de cette façon, que l'on peut mesurer si les élèves ont développé des compétences!

Évidemment, rien n'empêche de «passer» un examen pour vous rassurer! Ce qui n'est pas mauvais en soi. Mais, vous évaluez alors les connaissances, mais pas nécessairement le développement de compétences. Pour développer des compétences, il faut préalablement mettre les connaissances à contribution; pas l'inverse... Selon le curriculum, ce sont les compétences qui sont prescriptives, pas les savoirs essentiels ou le contenu de formation.


Addenda


Autres réflexions du même genre: