MathémaTIC > Mathéma-TIC : une réflexion !

L’intégration des TIC en mathématique dans le cadre du développement des compétences n’est pas simple. Avec le nouveau programme de formation de l’école québécoise, les enseignantes et les enseignants de mathématiques auront à intégrer les TIC dans une perpsective tout-à-fait nouvelle. Le Service national du RÉCIT travaille à développer des situations d’apprentissage intégrant les TIC en mathématique. En se basant sur les situations d’apprentissage ouvertes (SAO), l’intégration des TIC pourrait devenir une avenue intéressante à explorer.

Depuis un certain temps déjà, le Service national travaille sur ce dossier. Plusieurs rencontres furent faites au cours des deux dernières années avec des enseignantes et des enseignants de niveau primaire et secondaire, des conseillers pédagogiques, des professeurs universitaires. On constate rapidement que la démarche d’intégration des TIC de la part de ces intervenants dans l’apprentissage des élèves est parfois inadaptée, parfois « la récomptense du vendredi ». Rare sont ceux ou celles qui intègrent les TIC de façon transparente et naturelle dans le processus d’apprentissage des élèves.

Par contre, plusieurs enseignantes et enseignants utilisent les technologies dans leur travail quotidiennement. Calculatrices scientifiques ou à affichage graphique, tablettes de projection ou canons multimédia, ordinateurs de bureau ou portables sont « monnaie courante » pour bien des enseignantes et des enseignants. Cependant, peu d’entre eux font « le transfert pédagogique » vers leurs élèves.

Intégrer les TIC en mathématique, c’est de donner une « signifiance » aux apprentissages mathématiques !

Afin d’intégrer les TIC en mathématique, la perception de la mathématique doit changer. Il est évident que le paradigme « enseignement - apprentissage » est durement confronté et mis à l’épreuve. C’est le changement principal que doit effectuer la plupart des gens. Cette transformation est majeure et conditionnelle au cheminement ultérieur que doit faire l’enseignante ou l’enseignant.

Par la suite, il apparaît clairement que six compétences sont à développer dans l’enseignement de la mathématique. Ces compétences sont importantes et, selon les recherches menées par le Service national depuis quelques années, elles sont étroitement liées à la réussite d’une bonne intégration des outils informatiques en mathématique.

La mathématique, c’est la langue des sciences et des technologies. Il est important de bien apprendre à parler et à communiquer à l’aide du langage mathématique, mais il faut aussi donner un sens à cette communication dans un contexte signifiant. Il s’agit pour l’enseignante ou l’enseignant de créer des situations propices à l’utilisation de la mathématique ainsi qu’à l’intégration de l’outil informatique.



[© 2004-01-16 08:55:00 [Pierre Couillard]
http://recitmst.qc.ca/maths/Mathema-TIC-une-reflexion]