Programme de formation de l’école québécoise

Savoirs essentiels :: Mathématique, 1er cycle du secondaire


La statistique est le seul outil permettant d’effectuer une percée dans le formidable enchevêtrement de difficultés qui barre le passage à ceux qui sont en quête de la connaissance de l’Homme. Sir Francis Galton

Au primaire, l’élève a réalisé des sondages : il a appris à formuler des questions, à faire une collecte de données et à les organiser à l’aide de tableaux. Il a aussi interprété et représenté des données à l’aide de diagrammes à bandes, à pictogrammes et à ligne brisée. Il a interprété des diagrammes circulaires et a calculé la moyenne arithmétique d’une distribution.

Au premier cycle du secondaire, il construit et s’approprie les concepts et les processus suivants :

Concepts
Processus

Traitement de données tirées de relevés statistiques

Éléments de méthode
La statistique contribue au développement du jugement critique de l’élève. Pour être en mesure de tirer des conclusions ou de prendre des décisions éclairées en s’appuyant sur les résultats d’une étude ou d’une recherche, l’élève doit connaître toutes les étapes de la réalisation d’un sondage. Pour ce faire, il peut s’exercer à appliquer chacune de ces étapes à partir d’une problématique qu’il a ciblée et qui est issue de contextes intradisciplinaires ou interdisciplinaires. Il conçoit un questionnaire et choisit un échantillon représentatif de la population étudiée. Il recueille des données, les organise à l’aide d’un tableau, les représente sous forme de diagrammes et en dégage des informations pour interpréter et analyser les résultats obtenus. Il choisit le ou les diagrammes qui permettent d’illustrer la situation d’une façon appropriée et compare, s’il y a lieu, des distributions.
Repères culturels
Les situations où il faut dégager le concept de hasard, interpréter des probabilités ou comprendre des statistiques sont nombreuses et variées. Les activités d’apprentissage en mathématique peuvent être l’occasion d’une sensibilisation à l’origine et à l’évolution des expériences aléatoires, du calcul des probabilités et du développement de la statistique. Elles offrent aussi à l’élève la possibilité de s’intéresser aux mathématiciens ayant contribué à leur essor et de l’amener à faire une analyse critique des jeux de hasard. Elles peuvent enfin ouvrir sur l’évolution au fil du temps du rapport de l’homme aux événements reliés à ce champ.