logorecit
projet

Du Lac Mégantic au Fleuve Saint-Laurent en passant par la Chaudière!

Mise en situation Compétences transversales
De plus en plus dans la société québécoise, les gens sont sensibles à la qualité de vie et à l'environnement.  Au cours de ce projet, il s'agit de mettre les élèves en action face aux possibles sources de pollution qui peuvent exister dans leur milieu. Les élèves ciblent un cours d'eau dans leur milieu (par exemple, la rivière Chaudière). Les élèves auront à prendre des des échantillons d'eau de la rivière afin de vérifier la possibilité de la présence de certains polluants pouvant contaminer la rivière.  Ces polluants chimiques peuvent inclure par exemple le taux d'oxygénation, des nitrates, de l'ammoniaque, du chlore et des phosphates.  Les élèves détermineront si un problème de pollution des eaux existe, pourront identifier certains types de pollution, et possiblement identifier les sources de pollution de la rivière.  Après une analyse des données recueillies, la classe pourra faire des recommandations aux instances politiques locales, régionales ou nationales afin d'apporter des solutions possibles aux différents problèmes de pollution dans leur milieu.
  • Exploiter l'information
  • Résoudre des problèmes
  • Exercer son jugement critique
  • Mettre en oeuvre sa pensée créatrice
  • Se donner des méthodes efficaces de travail
  • Exploiter les TIC
  • Coopérer
  • Communiquer de façon appropriée



Liens avec le programme de formation
Domaines généraux de formation
Domaines d'apprentissage
Bien que ce projet initialement désire viser l'intégration des technologies dans le domaine de la science et la technologie, il peut toucher aisément plusieurs autres domaines d'apprentissage ainsi que certains domaines généraux de formation. Les élèves apprendront à appliquer certains concepts et processus de recherche et aussi explorer leus environnement local et mieux connaître l'écologie de leur milieu.
  • Orientation et entrepreneuriat
  • Environnement et consommation
  • Vivre ensemble et citoyenneté
  • Science et technologie
  • Univers social
  • Langues

Quelques savoirs pouvant être développés
Temps nécessaire pour le projet


Le projet est à long terme.  Il serait difficile de réaliser ce projet sur une courte période avec les élèves. Il faut prévoir de façon générale les périodes suivantes de temps :
  • Explications du pH, facteurs polluants, etc.
  • Prélever des échantillons d'eau et les analyser
  • Identifier des sources polluantes
  • Décrire l'impact sur l'environnement, la faune aquatique
  • Tracer une "carte depollution" régionale
  • Trouver des méthodes de diminuer la pollution de l'eau
  • Présenter les meilleures solutions aux instances politiques

Tâches
Temps
Lieu

Initiation du projet (recherche Internet, préparation du matériel, initiation des élèves au matériel, etc.)
2 à 3 heures
Classe

Quête des échantillons d'eau (différents endroits dans le milieu)
2 heures
Sortie

Analyse des données (sondes, prises de données, compilation des données, etc.)
2 à 3 heures
Classe

Présentations des résultats et recommandations
2 à 3 heures
Classe, soirée d'informations aux instances politiques


Déroulement du projet
Matériel nécessaire
Phase préparatoire (Initiation du projet):
Dans un premier temps, il faut amener les élèves à se questionner sur l'environnement et son milieu.  Par la suite, proposer une recherche sur Internet permettant aux élèves de :
  • Identifier les problèmes de pollution de l'eau (ainsi que les conséquences);
  • Identifier les polluants pouvant exister dans la rivière Chaudière;
  • Voir le parcours de la rivière Chaudière du Lac Mégantic au Fleuve Saint-Laurent;
  • Identifier certains cours d'eaux importants alimentant la rivière Chaudière;
  • Identifier les points "chauds" pouvant possiblement être des "facteurs polluants" de la rivière Chaudière (les villages, villes, industries, etc. pouvant nécessiter une recherche supplémentaire afin de mieux "garnir" la banque d'informations)
  • Ordinateur (bureau ou portable)
  • Caméra numérique (photo des lieux d'échantillonage)
  • Internet : recherche et correspondance (si intéressé!)
  • Logiciels : traitement de texte, tableur, présentation, éditeur HTML, traitement d'images (en fonction de ce que les élèves désirent produire comme résultat final!)
  • Sondes (type PASCO, EXAO, etc.)
  • Chaudières avec couvercles
  • Sacs de plastique
On peut demander aux élèves de produire collectivement une carte géographique permettant de bien identifier le parcours de la rivière Chaudière.  De plus, il serait intéressant d'établir un "réseau" entre les diverses écoles "touchant" le bassin de la Chaudière afin d'élargir les prises de données.

Quelques indices afin d'aider à préciser la recherche:
Voici des sites contenant de l'information fort pertinente pour l'enseignant et les élèves:
Vous pouvez questionner les élèves (afin de préparer votre sortie) s'ils soupçonnent des endroits "chauds" dans le milieu permettant de croire que l'eau de la rivière pourrait être plus polluée qu'ailleurs.  Il faut sensibiliser les élèves aux différents facteurs pouvant provoquer des situations "polluantes" ou qui peuvent être potentiellement des sources de pollution.  Cela les aidera dans leurs recherches.  On pourrait même demander aux élèves de produire un tableau-synthèse des recherches faites précédemment afin que tous puissent avoir des informations communes.

Quête des échantillons d'eau :
Lors de votre sortie, il serait bon de mentionner aux élèves de s'habiller adéquatement.  De plus, assurez-vous d'avoir le matériel nécessaire pour la prise de vos échantillons d'eau : identifiants (crayons, collants, etc.), chaudières ou sacs de plastique résistant, une valise de transport pour le matériel, un bac de transport pour les échantillons, etc.  Si vous amenez des portables et des sondes pour la prises de données sur le terrain, vous devriez vous assurez que ce matériel demeure "bien au sec" afin d'éviter de mauvaises surprises! Assurez-vous aussi de bien assigner des rôles et des responsabilités aux jeunes: responsable du matériel, saisie des données, prise de photos, responsable du temps, etc. Décidez des tâches que les élèves auront à accomplir sur les lieux de prise des échantillons.

Analyse des données :
Vous devrez questionner afin de les faire cheminer sur le comment il s'y prendront afin de juger de la qualité de l'eau.  Le simple fait d'utiliser une sonde et de récolter les données saisies ne permet pas de juger de la qualité de l'eau.  Il faut insister sur l'intéprétation des résultats obtenus. De plus, il faut amener les élèves à utiliser la démarche scientifique.  Afin de permettre aux élèves de bien faire leurs comparaisons de données, vous devriez avoir en votre possession divers échantillons d'eau :
  • d'une bouteille;
  • du robinet;
  • d'un puits;
  • de la rivière;
  • que vous avez "pollué" personnellement avec certains produits.
Les analyses provenant de leurs échantillons pourront ainsi être comparés et ceci leur permettra de mieux tirer des conclusions.  Assurez-vous que les échantillons des élèves demeurent "viables" pour un certain temps car il est possible que ceux-ci "vieillissent" rapidement si le délai d'anakyse est trop long.

Présentation des résultats :
Avec les élèves, discutez des différentes conclusions de leurs recherches.  Permettez-leur de faire une présentation de leurs recherches.  De plus, il serait intéressant lors de ces présentations d'inviter les instances politiques locales, régionales ou nationales à venir voir les conclusions des recherches, les recommandations et les solutions proposées par les élèves afin de d'améliorer l'avenir du milieu.