Ce que nous avons retenu de la rencontre en regard de la veille technologique :


Attention, cette page a été recopiée sur le wiki de RÉCIT.org afin de continuer la discussion: http://www.recit.org/wiki/wakka.php?wiki=VeilleTechno

Première définition :
Formation continue du personnel enseignant relative à l’utilisation des TIC en conformité avec l’implantation du Programme de formation; accompagnement et soutien au développement et à la mise en œuvre de projets pédagogiques issus du milieu; veille technologique nécessaire pour soutenir adéquatement les projets, l’innovation et l’expérimentation et demeurer à l’avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés

Deuxième définition :
Dans l'esprit de la formation continue, la veille technologique demandée au RÉCIT s'inscrit dans le développement d'une expertise technologique et informatique par la recherche, l'expérimentation et le partage d'applications informatiques, de logiciels, de matériels et de leur utilisation potentielle pour soutenir adéquatement les projets, l'innovation et l'expérimentation. Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde. Pour soutenir adéquatement, et demeurer à l'avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.

Troisième définition :
Démarche dont le but est d'innover dans la résolution de problématiques pédagogiques par l'expérimentation, et le développement d'outils technologiques.

Mots clés pour la construction d'une définition de veille technologique :
Démarche
Recherche
Analyse
Collecte
Diffusion
Partage
Développement
Expérimentation
Utilisation potentielle (droit à l’erreur)
Innovation
Avant-garde

Nos trois propositions :
Création d’un document d’accompagnement qui définit ce qu’est la veille technologique (Réseau RÉCIT)

Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde C.s.)

Que le MELS précise que l’allocation allouée au réseau RÉCIT soit utilisée à cet effet (MELS)



Notes prises lors de l'atelier par Benoit Petit :
Comité veille technologique

Formation continue du personnel enseignant relative à l’utilisation des TIC en conformité avec l’implantation du nouveau programme; accompagnement et soutien au développement et à la mise en œuvre de projets pédagogiques issus du milieu; veille technologique nécessaire pour soutenir adéquatement les projets, l’innovation et l’expérimentation.

Propositions :

1. Ajouter à la définition existante: … et demeurer à l’avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.

2. Dans l'esprit de la formation continue, la veille technologique demandée au RÉCIT s'inscrit dans le développement d'une expertise des TIC par la recherche, l'expérimentation et le partage d'applications informatiques, de logiciels, de matériels et de leur d'utilisation potentielle pour soutenir adéquatement les projets, l'innovation et l'expérimentation.

Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde.

Pour soutenir adéquatement, et demeurer à l'avant-garde de solution technologique en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.

3. Démarche de recherche action qui vise à explorer, expérimenter et développer l’utilisation potentielle des TIC au service du développement des compétences de l’élève.


1. Trouver une définition commune au terme Veille technologique qui se prêterait bien dans l’exercice de votre mandat?
• Il ne s’agit pas seulement de déterminer l’objet de la veille technologique mais également le fait de retenir ou non cet objet comme utile en fonction de nos besoins.
• L’objet peut être : logiciel, matériel, outils réseau,
• On détermine l’utilité de ces objets en fonction du degré d’aide à l’apprentissage.
• On doit également tenir compte de la capacité de payer des CS.
• Sommes-nous en développement de compétences lorsqu’on utilise ces technologies?
• Une des difficultés réside dans le fait qu’il est difficile d’être à la fois à l’avant et dans la réalité des écoles en même temps.
• Faut-il partir des besoins? De quels besoins? En fonction de quoi?
• Technologique égale-t-il technique? Pas nécessairement…
• Mots clefs : innovation, projets, expérimentation
• L’innovation ne donne pas toujours des résultats positifs. Comment faire de l’innovation si on ne peut prendre de risques?
• Quel est le but de l’innovation?
• Qui doit être ciblé? L’enseignant ou l’élève?
• Veille « technopédagogique »…
• Problématique pédagogique : on doit constamment faire valoir la validité de chaque ajout ou modification aux système d’exploitation.
• Il ne s’agit pas seulement de découvrir les différentes nouvelles technologies mais aussi explorer de nouvelles avenues à des technologies déjà existantes.
• Différence entre pédagogie et apprentissage…
• Équilibre entre développement technologique et pistes d’utilisation au service du développement des compétences…
• La formation des enseignants est un autre aspect de notre mandat. Doit-on inclure dans la veille technologique le souci de la pédagogie (souci de l’enseignant de s’assurer du développement des compétences) ?
• Comment expérimenter si on n’a pas droit à l’erreur?
• La veille technologique s’intègre souvent à notre tâche d’accompagnement pédagogique en lien avec les CP par exemple.
• On a un mandat pédagogique auquel on lie un mandat de veille technologique.
• Afin d’accomplir notre mandat de veille technologique, il faut faire de l’expérimentation en classe qui permet une validation mais aussi un réajustement et parfois la découverte de nouvelles pistes.
• Il faut également tenir compte du rôle des services éducatifs (conseillers pédagogiques).
• Dans le mandat du service local, la veille fait partie de la formation continue des enseignants, notre débat d’aujourd’hui doit-il se limiter à la veille technologique ou élargir sur la dimension pédagogique? Peut-on vraiment les séparer?
• Il faut faire la différence entre besoin et solution. Il ne s’agit pas seulement de répondre à des besoins mais également de rechercher des solutions pertinentes en contexte d’apprentissage.
• Il est parfois difficile de consacrer du temps à la veille et d’en assurer le financement.
• Il faut trouver l’équilibre entre la veille technologique et le soutien pédagogique. Il faut parfois développer d’abord la technique afin de trouver des pistes pédagogiques par la suite. Le but poursuivi est en finalité la pédagogie mais la manière de l’explorer ne l’est pas nécessairement.
• Suggestion de reformulation ou d’ajout au mandat : … et demeurer à l’avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.
• Être à l’affût de ce qui existe et en quoi ces possibilités peuvent devenir au service du développement des compétences.
• On pourrait constituer un réseau de prêt afin de mettre à la disposition de tous, différentes technologies pour fin d’expérimentation.
• La veille technologique est parfois dérangeante pour les services informatiques des C.S., comment s’assurer un dialogue avec ces services?
• Il serait peut-être intéressant d’intégrer à notre mandat un part de responsabilité aux services informatiques des C.S.


2. Comment cette veille technologique se traduit-elle dans votre milieu?

3. Quels sont les moyens que vous avez mis en place dans vos C.S. qui favorisent l’atteinte de cet objectif?

4. Qu’est-ce qui pourrait être améliorer, comment, pourquoi…





Atelier RÉCIT mai 2005


Veille technologique

Dans l'esprit de la formation continue, la veille technologique demandée au RÉCIT s'inscrit dans le développement d'une expertise technologique et informatique par la recherche, l'expérimentation et le partage d'applications informatiques, de logiciels, de matériels et de leur d'utilisation potentielle pour soutenir adéquatement les projets, l'innovation et l'expérimentation.

Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde.

Pour soutenir adéquatement, et demeurer à l'avant-garde de solution tehcnologique en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.


La veille technologique

Démarche dont le but est d'innover dans la résolution de problématique pédagogique par l'expérimentation, et le développement d'outils technologiques.


PierreLachance:

Vision: ajoute quelque chose à l'action. Simplifie.
Logiciel: Partir d'un besoin, recherche sur le web,
Matériel:

Développement des compétences = base de notre vision -> Catalyseur du développement

Partir d'une problématique au lieu des besoins.

Innovation, expérimentation -> On peut se tromper! Ex: Robots Fisher!

Pour faire le veille il faut être éveillé!

Veille pédagogique?

Le coût doit être considéré quand même. Trop cher, il n'y a pas beaucoup d'argent.

But: On cherche avec une intention mais on cherche en technologie.



Catalogue de ce les animateurs possèdent et peuvent prêter.

Être à l'avance c'est plus qu'à l'affût.
Ce qui ressort de la rencontre en regard de la veille technologique :


Notes prises lors de l'atelier par Benoit Petit :
Comité veille technologique

Formation continue du personnel enseignant relative à l’utilisation des TIC en conformité avec l’implantation du nouveau programme; accompagnement et soutien au développement et à la mise en œuvre de projets pédagogiques issus du milieu; veille technologique nécessaire pour soutenir adéquatement les projets, l’innovation et l’expérimentation.

Propositions :

1. Ajouter à la définition existante: … et demeurer à l’avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.

2. Dans l'esprit de la formation continue, la veille technologique demandée au RÉCIT s'inscrit dans le développement d'une expertise des TIC par la recherche, l'expérimentation et le partage d'applications informatiques, de logiciels, de matériels et de leur d'utilisation potentielle pour soutenir adéquatement les projets, l'innovation et l'expérimentation.

Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde.

Pour soutenir adéquatement, et demeurer à l'avant-garde de solution technologique en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.

3. Démarche de recherche action qui vise à explorer, expérimenter et développer l’utilisation potentielle des TIC au service du développement des compétences de l’élève.


1. Trouver une définition commune au terme Veille technologique qui se prêterait bien dans l’exercice de votre mandat?
• Il ne s’agit pas seulement de déterminer l’objet de la veille technologique mais également le fait de retenir ou non cet objet comme utile en fonction de nos besoins.
• L’objet peut être : logiciel, matériel, outils réseau,
• On détermine l’utilité de ces objets en fonction du degré d’aide à l’apprentissage.
• On doit également tenir compte de la capacité de payer des CS.
• Sommes-nous en développement de compétences lorsqu’on utilise ces technologies?
• Une des difficultés réside dans le fait qu’il est difficile d’être à la fois à l’avant et dans la réalité des écoles en même temps.
• Faut-il partir des besoins? De quels besoins? En fonction de quoi?
• Technologique égale-t-il technique? Pas nécessairement…
• Mots clefs : innovation, projets, expérimentation
• L’innovation ne donne pas toujours des résultats positifs. Comment faire de l’innovation si on ne peut prendre de risques?
• Quel est le but de l’innovation?
• Qui doit être ciblé? L’enseignant ou l’élève?
• Veille « technopédagogique »…
• Problématique pédagogique : on doit constamment faire valoir la validité de chaque ajout ou modification aux système d’exploitation.
• Il ne s’agit pas seulement de découvrir les différentes nouvelles technologies mais aussi explorer de nouvelles avenues à des technologies déjà existantes.
• Différence entre pédagogie et apprentissage…
• Équilibre entre développement technologique et pistes d’utilisation au service du développement des compétences…
• La formation des enseignants est un autre aspect de notre mandat. Doit-on inclure dans la veille technologique le souci de la pédagogie (souci de l’enseignant de s’assurer du développement des compétences) ?
• Comment expérimenter si on n’a pas droit à l’erreur?
• La veille technologique s’intègre souvent à notre tâche d’accompagnement pédagogique en lien avec les CP par exemple.
• On a un mandat pédagogique auquel on lie un mandat de veille technologique.
• Afin d’accomplir notre mandat de veille technologique, il faut faire de l’expérimentation en classe qui permet une validation mais aussi un réajustement et parfois la découverte de nouvelles pistes.
• Il faut également tenir compte du rôle des services éducatifs (conseillers pédagogiques).
• Dans le mandat du service local, la veille fait partie de la formation continue des enseignants, notre débat d’aujourd’hui doit-il se limiter à la veille technologique ou élargir sur la dimension pédagogique? Peut-on vraiment les séparer?
• Il faut faire la différence entre besoin et solution. Il ne s’agit pas seulement de répondre à des besoins mais également de rechercher des solutions pertinentes en contexte d’apprentissage.
• Il est parfois difficile de consacrer du temps à la veille et d’en assurer le financement.
• Il faut trouver l’équilibre entre la veille technologique et le soutien pédagogique. Il faut parfois développer d’abord la technique afin de trouver des pistes pédagogiques par la suite. Le but poursuivi est en finalité la pédagogie mais la manière de l’explorer ne l’est pas nécessairement.
• Suggestion de reformulation ou d’ajout au mandat : … et demeurer à l’avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.
• Être à l’affût de ce qui existe et en quoi ces possibilités peuvent devenir au service du développement des compétences.
• On pourrait constituer un réseau de prêt afin de mettre à la disposition de tous, différentes technologies pour fin d’expérimentation.
• La veille technologique est parfois dérangeante pour les services informatiques des C.S., comment s’assurer un dialogue avec ces services?
• Il serait peut-être intéressant d’intégrer à notre mandat un part de responsabilité aux services informatiques des C.S.


2. Comment cette veille technologique se traduit-elle dans votre milieu?

3. Quels sont les moyens que vous avez mis en place dans vos C.S. qui favorisent l’atteinte de cet objectif?

4. Qu’est-ce qui pourrait être améliorer, comment, pourquoi…





Atelier RÉCIT mai 2005


Veille technologique

Dans l'esprit de la formation continue, la veille technologique demandée au RÉCIT s'inscrit dans le développement d'une expertise technologique et informatique par la recherche, l'expérimentation et le partage d'applications informatiques, de logiciels, de matériels et de leur d'utilisation potentielle pour soutenir adéquatement les projets, l'innovation et l'expérimentation.

Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde.

Pour soutenir adéquatement, et demeurer à l'avant-garde de solution tehcnologique en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.


La veille technologique

Démarche dont le but est d'innover dans la résolution de problématique pédagogique par l'expérimentation, et le développement d'outils technologiques.


PierreLachance:

Vision: ajoute quelque chose à l'action. Simplifie.
Logiciel: Partir d'un besoin, recherche sur le web,
Matériel:

Développement des compétences = base de notre vision -> Catalyseur du développement

Partir d'une problématique au lieu des besoins.

Innovation, expérimentation -> On peut se tromper! Ex: Robots Fisher!

Pour faire le veille il faut être éveillé!

Veille pédagogique?

Le coût doit être considéré quand même. Trop cher, il n'y a pas beaucoup d'argent.

But: On cherche avec une intention mais on cherche en technologie.



Catalogue de ce les animateurs possèdent et peuvent prêter.

Être à l'avance c'est plus qu'à l'affût.
Ce qui ressort de la rencontre en regard de la veille technologique :


Notes prises lors de l'atelier par Benoit Petit :
Comité veille technologique

Formation continue du personnel enseignant relative à l’utilisation des TIC en conformité avec l’implantation du nouveau programme; accompagnement et soutien au développement et à la mise en œuvre de projets pédagogiques issus du milieu; veille technologique nécessaire pour soutenir adéquatement les projets, l’innovation et l’expérimentation.

Propositions :

1. Ajouter à la définition existante: … et demeurer à l’avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.

2. Dans l'esprit de la formation continue, la veille technologique demandée au RÉCIT s'inscrit dans le développement d'une expertise des TIC par la recherche, l'expérimentation et le partage d'applications informatiques, de logiciels, de matériels et de leur d'utilisation potentielle pour soutenir adéquatement les projets, l'innovation et l'expérimentation.

Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde.

Pour soutenir adéquatement, et demeurer à l'avant-garde de solution technologique en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.

3. Démarche de recherche action qui vise à explorer, expérimenter et développer l’utilisation potentielle des TIC au service du développement des compétences de l’élève.


1. Trouver une définition commune au terme Veille technologique qui se prêterait bien dans l’exercice de votre mandat?
• Il ne s’agit pas seulement de déterminer l’objet de la veille technologique mais également le fait de retenir ou non cet objet comme utile en fonction de nos besoins.
• L’objet peut être : logiciel, matériel, outils réseau,
• On détermine l’utilité de ces objets en fonction du degré d’aide à l’apprentissage.
• On doit également tenir compte de la capacité de payer des CS.
• Sommes-nous en développement de compétences lorsqu’on utilise ces technologies?
• Une des difficultés réside dans le fait qu’il est difficile d’être à la fois à l’avant et dans la réalité des écoles en même temps.
• Faut-il partir des besoins? De quels besoins? En fonction de quoi?
• Technologique égale-t-il technique? Pas nécessairement…
• Mots clefs : innovation, projets, expérimentation
• L’innovation ne donne pas toujours des résultats positifs. Comment faire de l’innovation si on ne peut prendre de risques?
• Quel est le but de l’innovation?
• Qui doit être ciblé? L’enseignant ou l’élève?
• Veille « technopédagogique »…
• Problématique pédagogique : on doit constamment faire valoir la validité de chaque ajout ou modification aux système d’exploitation.
• Il ne s’agit pas seulement de découvrir les différentes nouvelles technologies mais aussi explorer de nouvelles avenues à des technologies déjà existantes.
• Différence entre pédagogie et apprentissage…
• Équilibre entre développement technologique et pistes d’utilisation au service du développement des compétences…
• La formation des enseignants est un autre aspect de notre mandat. Doit-on inclure dans la veille technologique le souci de la pédagogie (souci de l’enseignant de s’assurer du développement des compétences) ?
• Comment expérimenter si on n’a pas droit à l’erreur?
• La veille technologique s’intègre souvent à notre tâche d’accompagnement pédagogique en lien avec les CP par exemple.
• On a un mandat pédagogique auquel on lie un mandat de veille technologique.
• Afin d’accomplir notre mandat de veille technologique, il faut faire de l’expérimentation en classe qui permet une validation mais aussi un réajustement et parfois la découverte de nouvelles pistes.
• Il faut également tenir compte du rôle des services éducatifs (conseillers pédagogiques).
• Dans le mandat du service local, la veille fait partie de la formation continue des enseignants, notre débat d’aujourd’hui doit-il se limiter à la veille technologique ou élargir sur la dimension pédagogique? Peut-on vraiment les séparer?
• Il faut faire la différence entre besoin et solution. Il ne s’agit pas seulement de répondre à des besoins mais également de rechercher des solutions pertinentes en contexte d’apprentissage.
• Il est parfois difficile de consacrer du temps à la veille et d’en assurer le financement.
• Il faut trouver l’équilibre entre la veille technologique et le soutien pédagogique. Il faut parfois développer d’abord la technique afin de trouver des pistes pédagogiques par la suite. Le but poursuivi est en finalité la pédagogie mais la manière de l’explorer ne l’est pas nécessairement.
• Suggestion de reformulation ou d’ajout au mandat : … et demeurer à l’avant-garde de solutions technologiques en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.
• Être à l’affût de ce qui existe et en quoi ces possibilités peuvent devenir au service du développement des compétences.
• On pourrait constituer un réseau de prêt afin de mettre à la disposition de tous, différentes technologies pour fin d’expérimentation.
• La veille technologique est parfois dérangeante pour les services informatiques des C.S., comment s’assurer un dialogue avec ces services?
• Il serait peut-être intéressant d’intégrer à notre mandat un part de responsabilité aux services informatiques des C.S.


2. Comment cette veille technologique se traduit-elle dans votre milieu?

3. Quels sont les moyens que vous avez mis en place dans vos C.S. qui favorisent l’atteinte de cet objectif?

4. Qu’est-ce qui pourrait être améliorer, comment, pourquoi…





Atelier RÉCIT mai 2005


Veille technologique

Dans l'esprit de la formation continue, la veille technologique demandée au RÉCIT s'inscrit dans le développement d'une expertise technologique et informatique par la recherche, l'expérimentation et le partage d'applications informatiques, de logiciels, de matériels et de leur d'utilisation potentielle pour soutenir adéquatement les projets, l'innovation et l'expérimentation.

Cette veille technologique doit recevoir le soutien des services informatiques afin de favoriser le développement du pouvoir d'action de l'élève et sa vision du monde.

Pour soutenir adéquatement, et demeurer à l'avant-garde de solution tehcnologique en réponse aux besoins pédagogiques présents et anticipés.


La veille technologique

Démarche dont le but est d'innover dans la résolution de problématique pédagogique par l'expérimentation, et le développement d'outils technologiques.


PierreLachance:

Vision: ajoute quelque chose à l'action. Simplifie.
Logiciel: Partir d'un besoin, recherche sur le web,
Matériel:

Développement des compétences = base de notre vision -> Catalyseur du développement

Partir d'une problématique au lieu des besoins.

Innovation, expérimentation -> On peut se tromper! Ex: Robots Fisher!

Pour faire le veille il faut être éveillé!

Veille pédagogique?

Le coût doit être considéré quand même. Trop cher, il n'y a pas beaucoup d'argent.

But: On cherche avec une intention mais on cherche en technologie.



Catalogue de ce les animateurs possèdent et peuvent prêter.

Être à l'avance c'est plus qu'à l'affût.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
 
IMP :: RSS :: HTML :: TXT :: Clone :: Historique :: Propriétaire : PierreLachance