Historique du développement de la distribution MSTux


Présentation HTML de l'historique de MSTux, Présentation Freemind histoire MSTux

Ça part d'où cette idée?

L'intégration des TIC dans l'apprentissage des élèves pose, entre autre, des problèmes techniques aux enseignants. Les logiciels dits «généraux» (suite bureautique, traitement images, navigateur web...) sont présents sur la majorité des postes disponibles aux élèves. Par contre, des applications plus spécifiques comme GéoNext, Audacity, Celestia, QCad, ne sont presque jamais installés. L'installation de ces logiciels peut être un projet fort intéressant à vivre, mais combien long. Le besoin d'avoir ces applications disponibles partout peut être comblé à l'aide des cdroms vifs (Live CD).

Knoppix est un des cdroms vifs qui est très populaire. Puis, nous avons découvert et essaiyé des dérivés plus spécialisés comme Artouste et Knosciences.

Après des tests, les besoins en MST pour le primaire/secondaire/Québec (clavier, francisation, applications) ne sont pas comblés avec ces CD. On décide d'en créé un le 14 janvier 2005 (entre Beauceville et Ste-Marie).

Début du travail


On fait une recherche sur comment modifier une Knoppix. On a trouvé divers informations, celle retenue se trouve ici. C'est un script qui fait plusieurs étapes. En éditant ce script on peut contrôler ce qu'on veut faire. Nous avons gardé des notes sur les éléments à modifier ici. Lorsqu'on utilise le travail (ici un script) d'une autre personne, on devrait (par respect de la GPL et de la personne) indiquer la source du travail (comme fait ici). Prendre possession du travail ne fait rien avancer.

Les licences sont importantes à surveiller. Notre première version (publié le 11 février) avait des problèmes à ce niveau (le plugiciel flash entre autre). Car n'oublions pas que l'image iso est sur le web et téléchargeable par tous, il faut donc que les licences des applications présentes sur le CD le permettre. Ceci a donné lieu à une version rc2 le 14 février. Des notes sur les licences sont ici.

Plusieurs éléments de Knoppix n'étaient pas traduits en français. Nous nous sommes donc penché sur le sujet. Pierre Couillard a traduit l'application Geg et Freemind (LinuxÉduQuébec.org a aussi participer à la traduction de Freemind). Pierre Lachance s'est concentré sur les divers scripts utilisés dans la distribution (ex.: créé un «home» permanent, gérer les connexion réseau, créé une partition swap, les noms des icônes sur le bureau, etc). Les diverses traductions sont disponibles en téléchargement ici.

Versions


Dans les premières versions (voir la liste des modifications) de MSTux le gestionnaire de fenêtres utilisé par défaut était IceWM? pour sa légèreté (N.B.: Cet envoronnement est toujours disponible sur le CD, on tappe mstmini lors du démarrage). Pour la verion finale nous avons plutôt opté pour KDE, un environnement plus complet (et plus gourmand en puissance machine) qui répondait mieux à nos besoins. De plus, cet environnement ressemble beaucoup à ce que les gens connaissent, c'est-à-dire Mac OS X et Windows.

Le choix des logiciels fut assez difficile aussi, car n'oublions pas que nous n'avons que 700 Mo d'espace disponible sur un CDRom. Nous avons donc retiré la plupart des applications trop complexes pour les niveaux primaire et secondaire. Pour la prochaine version, les choix seront encore plus déchirant si on a de nouveaux logiciels à ajouter car nous sommes à la capacité maximale.

Vérifier et revérifier


Nous avons aussi réalisé que installer des applications peut être assez simple, par contre de s'assurer que tout fonctionne, ça c'est long. On vous donne en exemple Firefox qui a remplacer notre premier choix qui était la suite Mozilla. Avec Mozilla tout fonctionnait (java, le plugiciel flash lorsqu'installé, etc). Mais dans la version 1.0 finale, nous avons oublié de vérifier si java fonctionnait toujours. Ce qui n'est pas le cas. Et c'est là qu'entre en jeu le nombre de personnes qui testent le CD et qui nous signifient les bogues (par ici). PLus il y a de gens qui prennent le temps de nous signifier des problèmes, de meilleur qualité sera le produit. C'est vrai pour tous les logiciels libres.

Rendre disponible


La diffusion d'un fichier de 700 Mo sur le web pose également problème. Car la bande passante n'est pas gratuite, même pour le RÉCIT MST. Notre lien ne pourrait pas supporter une telle charge (le deuxième à essayer de télécharger aura un faible débit). Donc nous nous sommes tourné vers une commission scolaire qui s'implique dans le logiciel libre et qui possède une bande passante suffisante pour notre image. La C.S. des Affluents nous ont offert un espace pour nos besoins. Le monde du logiciel libre, n'ayant pas toujours du budget pour se payer de la bande passante, doit souvent faire ce genre d'entente pour pouvoir diffuser leurs produits.

Vous avez sûrement remarqué qu'il y des fichiers étranges dans la liste ici: MSTux_V1.0-2005-03-12.iso.md5 et MSTux_V1.0-2005-03-12.iso.md5.asc. Lors d'un téléchargement d'un fichier de 700 Mo il peut y avoir des manques et ainsi corrompe le CD. Pour s'assurer que l'image iso télécharger correspond à celle disponible sur le site on fait un calcul de la somme MD5 (le fichier md5). De plus, le logiciel libre (et les autres) doit se protéger contre les «mauvaises personnes» grâce à des stratégie comme la signature gpg (le fichier .asc). Ce fichier indique qui est la personne qui a placé le fichier md5 sur le site et ainsi donne une couche de sécurité supplémentaire.

Apprentissage à faire


Un cdrom «bootable» n'est pas une technologie très connue dans le monde de l'éducation au Québec. On doit donc régulièrement expliquer aux gens comment démarrer sur le cdrom à l'aide du BIOS. Comme quoi, même en voulant simplifier au maximum le travail (pas d'installation de logiciels sur l'ordinateur pour avoir toutes les applications de MST), il reste toujours un peu d'apprentissage à raliser.

Documenter pour tous


Un logiciel libre exige de la documentation. Nous nous sommes donc mis à la production de celle-ci. Une documentation pour l'utilisateur et une autre pour les développeurs est nécessaire pour répondre à tout le monde qui veut s'impliquer dans le projet. Un forum de discusisons (qui gardent des traces des questions et réponses) et une lliste de diffusion sont également légions dans le logiciel libre. Une FAQ (Foires aux questions) est en construction pour ramasser les questions les plus fréquentes. La lecture est une compétence à développer lorsqu'on utilise/développe des logiciels libres. Lire, lire et encore lire avant de poser des questions. De plus, la façon de poser des questions est importante. Par exemple, si quelqu'un demande: «Je ne suis pas capable d'utiliser MSTux.» Que pouvons-nous lui répondre? On doit en savoir plus, comme par exemple est-ce que l'image iso téléchargée est corrompue, est-ce que la gravure s'est bien déroulée, est-ce que vous êtes capable de «booter» sur le cdrom, obtenez-vous l'accueil du système, etc. La question, plus elle est complète et précise, plus de chance vous aurez d'avoir une réponse qui vous aide.


Version 1.0


Depuis le 14 mars 2005 la version 1.0 est disponible en téléchargement. Bien que non parfaite, nous sommes fier du travail accompli car n'oublions pas que nous ne sommes que des enseignants devenus animateurs RÉCIT, pas des professionnels de l'informatique. Afin d'aider d'autres personnes désirant se créé sa propre distribution nous documentrons plus précisément la démarche d'ici quelques semaines. Vous aussi vous pourrez donc avoir du plaisir à créer quelque chose de nouveau.

La suite


Notre prochaine version (possiblement la 1.1) corrigera les bogues découverts sur la version 1.0 et aura probablement de nouveaux logiciels (et quelques-uns de retirer). Nous ne poublierons pas la 1.1 en version finale lors du premier essai. On devra faire une version 1.1 beta, puis probablement une version 1.1 rc1 au moins. Ceci afin de découvrir/corriger d'autres bogues. Il y a certaines règles (qui varient d'un logiciel à l'autre) à suivre en ce qui concerne les version des logiciels libres afin de ne pas perdre le fil. Comme par exemple une version beta vient avant une version RC (Release Candidate) et une verison finale. On ne change pas de numéro de version (ex.: de 1.0 à 1.1) sans avoir des modifications sur le contenu (ajouts de logiciels ou de fonctions), pas seulement des modifications mineures (ex.: modifications esthétique, corrections de bogues,...). Une correction mineure pourrait donner par contre une version comme 1.0.1.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
 
IMP :: RSS :: HTML :: TXT :: Clone :: Historique :: Propriétaire : PierreLachance