Aspects Windows Mac
Virus ++ rare
Espiogiciels ++ rare
Système répandu ++ 5-10%
Performances semblable semblable
Ergonomie semblable semblable
Stabilité douteuse ++
Multimédia il essaie les pros s'en servent
Applications plus nombreuses plus intégrées (ex.:iLife)
Réseautage danger virus plus flexible et sécure




Les gens qui s'achètent un Mac veulent un ordinateur mais ne veulent pas se poser trop de questions concernant l'aspect technique. Ils veulent tout simplement que ça «marche» (comme on dit). La sécurité devenant un élément de plus en plus important (transaction sur le web, réception de virus dans nos courriels, téléchargement d'espiogiciels via le navigateur... font en sorte que le Mac offre un aspect sécuritaire plus grand. Il faut aussi reconnaître que l'environnement Mac OS X permet une meilleure reconnaissance des périphériques. Rarement a-t-on besoin d'une intervention technique pour l'installation de pilotes afin de faire fonctionner les périphériques, le système les reconnaît immédiatement.Le Mac reste une référence dans la simplicité des branchements.

Le multimédia (radio web, vidéo, musique, dessin...), qui est un élément qui accroche beaucoup les élèves, est de beaucoup supérieur sous Mac. La suite iLife (iPhoto, iMovie HD, iDVD, Garage Band et iWeb -> http://www.apple.com/fr/ilife/), qui est intégrée au système de base, est à elle seule un atout très avantageux pour le Mac. De plus, avec le nouveau MacBook offre la webcam iSight intégrée. De plus, à ces logiciels de base s'ajoute aisément des solutions «Open Source» libres telles :
  • Open Office (Neo Office)pour la bureautique
  • Gimp pour l'édition graphique professionnelle
  • Inkscape pour l'édition de dessin vectoriel
  • Scribus pour la mise en page d'un journal
Nous avons rapidement un poste performant, stable, efficace et complet en logiciels.

Pour ce qui est des coûts de support et d'entretien, plusieurs "guéguerres" existent et chacun dans l'ensemble a raison car les études n'évaluent pas toutes de la même façon. D'aucun diront qu'une technologie est meilleure car le prix d'achat est peu élevé, d'autres diront qu'il faut voir à long terme en calculant le temps de montage et d'intervention humaine et que le choix pourrait être différent à ce moment là. Afin de fournir quelques explications, voici quelques adresses:

Ce sont trois études récentes mais bon, on peut leur faire dire ce qu'on veut.

Pour la pédagogie, un ou l'autre n'est pas vraiment important. L'important n'est pas l'outil lui-même mais ce qu'il va apporter d'intéressant et de spécifique à la construction de l'élève. Avec un Mac, on peut tout faire, avec un PC aussi. Tout est dans les problèmes de stabilité, de sécurité, de fiabilité et de convivialité pour l'utilisateur. Ce n'est pas tellement la "boîte" qui compte mais bien ce que les enseignants font avec celle-ci. Créer, publier, travailler en équipe à la production d'une présentation, échanger ses idées via vidéo-conférence, etc. en utilisant du matériel technologique efficace et simple sont des compétences qu'on désire développer chez les élèves. Le programme de formation nous incite à intégrer les technologies et non à sélectionner un produit prédestiné. On choisit un produit en fonction des besoins pédagogiques de la classe et non en fonction de contraintes administratives. Il est souhaitable que les expérimentations soient faites par des gens porteurs d'une réflexion pédagogique. Il revient aux enseignants, les utilisateurs, de découvrir et d’analyser ces différents programmes afin de bien comprendre leur fonctionnement dans le but de les utiliser à bon escient.

Il est curieux de toujours avoir à revenir sur ce débat continuellement. Notre rôle est de prioriser l'apprentissage et l'intégration des TIC en classe non pas de débattre du pourquoi on devrait prendre du Mac au lieu du PC ou l'inverse. Prenons l'outil qui est le meilleur pour la réalisation des apprentissages des élèves et non en fonction du respect des choix d'une politique administrative. Car il deviendrait facile d'amener le débat du pourquoi on choisit une suite bureautique onéreuse dans la commission scolaire (suite que peu de familles peuvent se payer à la maison en passant) quand nous pourrions utiliser une suite libre (que tous les élèves pourraient avoir chez eux) qui ne coûterait pas un sou et qui permettrait de récupérer quelques dollars et offrir plus de postes de travail aux élèves en classe.

Il faut comprendre aussi qu'il est souhaitable que l'enfant soit mis en présence de plusieurs types d'environnements informatisés et ceci inclus aussi le système d'exploitation. L'élève doit être capable de faire un choix éventuel sur ce qui lui plaît. Cette situation, bien qu'idéale, n'est pas toujours facile à réaliser. Par contre, si certains projets particuliers permettent aux enfants de pouvoir accéder à des technologies différentes, on devrait pouvoir profiter de l'occasion qui s'offre afin de réaliser le potentiel des technologies qui sont offertes sur le marché. C'est un peu ce que nous exige le programme de formation... Aujourd’hui, il existe de nombreuses technologies qu’il faut connaître et découvrir pour en faire la meilleure utilisation possible. Afin que nos élèves puissent s’adapter convenablement à la société d’aujourd’hui, il est de notre devoir de leur apprendre à connaître, expérimenter et utiliser différentes technologies.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
 
IMP :: RSS :: HTML :: TXT :: Clone :: Historique :: Propriétaire : PierreLachance