Pourquoi les 3-O?

logo
handout

Le RÉCIT MST exploite ce qu'il a nommé la «Stratégie des 3-O» (tablO+burO+cervO) pour ses formations sur l'intégration du tableau numérique (TNi ou TBi) en classe.

Quelques raisons nous a poussé à creuser ce concept, trouvé par Jocelyn Dagenais. En voici quelques-unes.


Les 3 lieux de la classe, tableau+bureau+cerveau, sont connus et exploités par les enseignants.

  • Pas besoin donc d'une formation intense sur le sujet.

L'enseignant manipule des objets au tableau vert (mots, nombres, affiches, rapporteur, compas, cartes...).

  • Encore ici, l'enseignant n'a pas besoin de formation sur l'importance de la manipulation pédagogique d'objets variés dans sa classe.

L'élève est parfois amené à utiliser le tableau vert, seul ou en petite équipe.

  • Rendre l'élève plus actif/participatif, dynamiser/diversifier les activités, font partie du quotidien des enseignant(e)s.

Le «travail» est une notion importante pour s'assurer d'une meilleure construction des apprentissages.

  • Le PFEQ par compétences veut placer l'élève au centre de ses apprentissages, donc lui faire réaliser du travail, pas seulement consommer de l'information.
    • Travail selon Antidote : « Activité productrice ou créatrice nécessaire à l’accomplissement d’une tâche ; ensemble des activités que l’on exerce en vue d’en arriver à un résultat. »

Passage du tableau vert au tableau numérique facilite la manipulation pédagogique d'objets numériques (intégration des TIC).

  • Les objets numériques (les TIC) offrent «parfois» des avantages, on peut alors dynamiser, améliorer notre pédagogie.
  • Intégrer les TIC à son coffre à outils pédagogiques ne signifie pas de laisser de côté les autres outils. Mais bien de les exploiter quand elles augmentent l'efficience de la tâche.
  • C'est ici que la formation prend tout son sens. Développer la compétence professionnelle 8.

Compétence 8
handout

Le travail ne doit pas demeurer au tableau, on doit en faire faire sur le bureau et dans le cerveau (apprentissage) également.

  • Le tableau (le devant de la classe), contrairement à l'élève, ne doit pas être le centre des activités de la classe, mais bien un complément aux bureau et au cerveau.

Analyser, évaluer et créer, trois processus cognitifs (cerveau) au potentiel intéressant pour accomplir un travail.

  • Si on demande aux élèves de réaliser un (ou plus) de ces processus sur des objets numériques (ou autres), la qualité des apprentissages n'en sera qu'augmentée.

Une tâche gagne en efficience si les 3-O sont exploités dans une démarche d'apprentissage complète comprenant les phases de planification, de réalisation et d'intégration.

  • Planifier et objectiver, deux actions à ne pas négliger en pédagogie.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]
 
IMP :: RSS :: HTML :: TXT :: Clone :: Historique :: Propriétaire : PierreLachance