MST-TIC pour les débutants

Le jeudi 26 octobre 2006.
Par : Pierre Lachance

[sommaire]Vous vous considérez comme un débutant en intégration des TIC dans le domaine de la mathématique, de la science et de la technologie, alors voici un texte qui pourrait vous aidez à développer votre compétence TIC.

Un peu de vocabulaire

Les recettes

Malheureusement « LA » recette n’existe pas ! C’est ce qui permet cependant à chaque éducateur de mettre sa couleur dans ses situations d’apprentissage TIC. Comme « Intégrer les TIC dans l’apprentissage des élèves » est un processus et non un état, on peut se permettre de faire vivre des situations simples aux élèves pour débuter. Donc ne visez pas la construction d’un site web incluant des éléments vidéos, du son, etc. au cours de la première semaine de votre appropriation des technologies.

Où débuter ?

De la lecture, encore de la lecture ! Voici un très bon moyen de s’approprier la base nécessaire pour réaliser une intégration des TIC dans l’apprentissage des élèves. Les différents sites des services nationaux du RÉCIT vous proposent de très bonnes lectures sur le sujet. Vous trouverez ces sites ici.

Une situation d’apprentissage en lien avec le programme de formation demande aux élèves de construire leurs apprentissages, de communiquer leur processus et leurs résultats, etc. Pour ce faire, les TIC peuvent simplifier plusieurs tâches. Donc, il n’est pas nécessaire de modifier en profondeur vos situations, mais seulement de permettre aux élèves d’utiliser des outils TIC pour la réalisation de leur mandat.

Les outils de départ [1]

Au début, évitons les logiciels complexes. Voici trois outils simples mais qui « facilitent » votre travail et celui des élèves :

  • Cyberfolio : Un portfolio numérique qui a une interface pour les professeurs, les élèves et les parents. Plusieurs fonctions de l’application, développées pour la pédagogie, aident l’enseignant à préparer les situations d’apprentissage, à évaluer le développement des compétences, à communiquer avec les parents, à développer une pratique réflexive, etc.
  • WikiNiMST : Des textes sont régulièrement demandés aux élèves. Profitons des TIC pour avoir accès au processus d’écriture de l’élève et pas seulement au produit final. De plus, la publication sur l’Internet de leurs travaux est une source de motivation pour les élèves. WikiNi est un outil très intéressant, simple et du domaine du « libre ».
  • SPIP : Un site web de classe, pour présenter ce que font les élèves, est un moyen de très motivant pour les élèves et le professeur. SPIP est un outil de publication qui ne demande aucune connaissance du code HTML. Utiliser dans le cadre de tâches d’apprentissage, il favorise l’interaction entre l’élève et l’enseignant et facilite la régulation.
  • Blogue : Un blogue peut être comparé à un journal de bord. Il peut être utile pour garder des traces de certains de ses apprentissages/actions/discussions. Les billets (datés, classés par section) pouvant être commentés, une interaction peut alors avoir lieu entre l’apprenant et les profs/parents/amis/internautes...
    • Définition de Gilles Jobin : Blogue : sert à s’exprimer sur un sujet donné qui importe à l’auteur du billet. Les commentaires sont généralement ouverts à tous ceux qui veulent s’exprimer sur cette opinion. Sert de point d’appui réflexif, de journal de bord, de portfolio, de défoulage, de nombrilisme, et plus encore... smiley
    • Un exemple de blogue (http://recit.org) d’équipe de travail est ici utilisé comme moyen de renforcer la communication entre les membres du réseau, de discuter/partager sur des sujets reliés à nos mandats, d’élargir la portée de ses discussions, car le blogue est public.
  • CMAP : Les idéateurs (réseau de concepts, carte heuristique) peuvent être très utile pour planifier ou documenter. Encore plus quand l’application permet un partage et de la coconstruction synchrone [2].

Les idées de situations d’apprentissage

Un des éléments les plus difficiles est de trouver des idées de situations d’apprentissage à faire vivre aux élèves. Utilisez les livres, les sites web que vous connaissez, le cahier d’activités que vous possédez, etc. Ces idées sont encore très bonnes. Nous vous proposons de visiter cette page pour en avoir d’autres. Vous pouvez même en inscrire d’autres directement dans la page.

Plusieurs bons sites vous sont présentés sur Carrefour-éducation.

Le support virtuel ou réel du RÉCIT MST

Le RÉCIT existe pour vous accompagner dans votre apprentissage de l’intégration des TIC. N’hésitez pas à faire appel aux compétences des personnes-ressources de votre RÉCIT ! Vous trouverez ses coordonnées sur le site du RÉCIT

Le RÉCIT MST peut aussi vous former et accompagner, voici ce que nous pouvons faire pour vous.

Le blogue Environnement d’Apprentissage Personnel est un lieu où trouver de la documentation à propos de l’utilisation du Web comme outil de formation continue. C’est un très bon point de départ.

Nous publions également des guides d’apprentissage sur divers outils en mathématique, science et technologie.

[1Ces applications ne peuvent pas s’installer sur un poste car ce sont des applications réseaux. Ce qui signifie que vous aurez besoin d’un serveur web pour les utiliser. Cependant, le service national du RÉCIT MST vous offre la possibilité d’expérimenter ces outils sur son serveur, contactez-nous.

[2Plusieurs personnes peuvent travailler en même temps sur la même carte CMAP.

imprimeVersion imprimable qrcode